Les hirondelles de Kaboul

Kaboul, 1998. Les Talibans ont pris le pouvoir, y’a la charia et forcément c’est pas la teuf pour les pauvres Afghans. Atiq est le gardien d’une prison spéciale : celle des femmes qui vont être exécutées, il est marié à Mussarat qui est gravement malade elle se shoote avec des patchs à la morphine, elle reste au lit quasi H24, les mecs disent à Atq d’abandonner sa vieille meuf car elle sert à rien et puis elle va calancher et puis dieu va la rappeler à lui alors magne toi le dersh de te trouver une petite zoulette de 25 ans mais j’avoue sous la burqa c’est compliqué. Il y a un autre couple Moshen et Zuniara, plus jeunes, des libéraux : avant ils étaient prof (la meuf c’est celle de l’affiche) Zuniara est libre, belle, rebelle, elle écoute la musique à fond, elle se maquille, elle dessine sur les murs de sa maison des trucs un peu érotiques, elle refuse de porter la burqa alors elle sort pas, elle veut retrouver Kaboul libéré des Talibans et aller se promener à la librairie et au ciné pour téma « Titanic ». Moshen c’est un blasé, il a abdiqué, il n’y croit plus, ce qui le fait tenir c’est l’amour de Zuniara, d’autant plus qu’un jour il se retrouve à participer à une lapidation de femme même pas par obligation, il a pris la pierre et a participé au meurtre de la femme Zuniara pète les plombs en apprenant ça. Un jour Zuniara rencontre Atiq dans des circonstances particulières, elle a rien à perdre elle retire sa burqa, Atiq la voit elle est belle comme une speakerine et il en tombe amoureux.

Bon je m’attendais à bien bien mieux. Déjà c’est long et lent au début, les 30 premières minutes pfff c’est des plans sur des melons, des gosses qui jouent, Moshen qui fait la gueule et çui-là il fait tout le temps la tronche, de la poussière dans la rue ohlala genre Michael Haneke quoi! Puis après ça démarre(quand Atiq et Zuniara se rencontrent) mais le problème c’est qu’en fait à ce moment là, lors de la rencontre ben moi j’ai tout deviné, c’est HYPER prévisible j’ai eu zéro surprise donc j’ai juste attendu que les évènements se déroulent comme dans ma tête et puis c’est tout. Alors certes le discours sur l’éducuation, l’art, la culture c’est bien beau mais quoi? Ca prêche que les convertis en fait, on le sait que la vie dans ces pays-là est terrible, atroce et bien sûr on est en empathie dingue avec ces pauvres gens complètement effrayés et controlés par le régime politique de ler pays mais bon la vérité c’est un peu (un peu!) niais quoi, c’est un peu l’équivalent des « enquêtes impossibles » de Pierre Bellemare alors que y’a « Faites entrer l’accusé » qui existe quoi. Les dessins sont super beaux.

One reply to “Les hirondelles de Kaboul

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star